L’assurance voiture temporaire

En matière d’assurance voiture temporaire, eu égard à l’engagement de courte durée de la part de l’assuré, les conditions d’adhésion sont un peu plus contraignantes qu’en matière d’assurance auto traditionnelle. Avant de penser à en souscrire, d’autres questions doivent trouver des réponses, sachant que celles-ci peuvent aussi varier d’un assureur à l’autre.

Assurance voiture temporaire : pour quels types de véhicules ?

Dans ce cadre, le principe pour l’assureur est de couvrir des voitures peu ou pas susceptibles d’occasionner ou de subir des accidents, en considération ou non du profil du conducteur. Quelques paramètres sont ainsi considérés, bien que différemment, par les fournisseurs de contrat d’assurance temporaire qui procèdent ainsi par élimination.

L’âge du véhicule

Tous les assureurs s’accordent pour refuser de couvrir temporairement une voiture d’un certain âge. Pour certains établissements, l’âge limite peut grimper jusqu’à 20 ans, d’autres à 15 ans, etc. La plupart du temps, c’est le kilométrage qui détermine cette obsolescence.

La puissance du véhicule

Les voitures sportives ou dépassant une certaine puissance (au-delà de 23CV par exemple) sont parfois exclues en matière d’assurance voiture temporaire. Chez quelques établissements, ils peuvent néanmoins bénéficier d’une mesure d’exception, avec des conditions d’adhésion plus strictes ou un tarif majoré.

La gamme du véhicule.

Les voitures haut de gamme achetées à un prix inaccessible par le commun des mortels sont généralement inassurables via un contrat de couverture auto temporaire.

Assurance voiture temporaire pour qui ?

Les formalités de l’assurance temporaire pour voiture sont extrêmement réduites, voire inexistantes. Chez la plupart des courtiers en ligne, seules les copies numériques de la carte grise et du permis de conduire sont requises. Et chez de plus en plus d’établissements, l’envoi de ces documents n’est même plus nécessaire au moment de la souscription. C’est dire de la grande liberté et la rapidité de la procédure. Pour autant, les conditions tenant au profil du conducteur demeurent, car de leur respect dépendra la mise en œuvre ou non d’une éventuelle prise en charge par l’assurance. (Plus d’infos)

L’identité et l’âge du conducteur

Le conducteur doit avoir plus de 21 ans et présenter un permis de 2 ans révolus (ou plus 3 ans). Au moment de la déclaration d’un sinistre, ces données seront prises en compte par l’assureur pour s’engager ou non. Au cas où le contrat n’inclut pas de clause de conduite exclusive, le conducteur non inscrit au contrat, mais au volant du véhicule peut bénéficier de l’assurance s’il répond au profil exigé.

L’antécédent du conducteur

Ce paramètre peut aussi prêter à confusion, sachant qu’il n’est pas besoin de présenter un relevé d’assurance auto pour souscrire une assurance voiture temporaire. Or, un bon nombre d’établissements conditionne la validation d’une demande de souscription de la part ou pour un conducteur malussé ou résilié d’un précédent contrat. En tout cas, beaucoup d’autres fournisseurs d’assurance provisoire traitent leurs souscripteurs de manière égale sans considération des antécédents de chacun.

Comment choisir son assurance voiture temporaire ?

Le choix de la formule dépend des besoins de tout un chacun. Certains peuvent se limiter à l’assurance temporaire au tiers simple, en considérant qu’ils courent les moindres risques. D’autres demanderont plus de garanties (Défense et recours, Garantie corporelle du conducteur) parce que la durée de leur couverture est plus longue par exemple… C’est au niveau du tarif qu’il est important de s’attarder un peu, étant donné que le prix peut largement varier d’un établissement à l’autre. Rien de plus efficace que de passer par un comparateur d’assurance voiture temporaire pour ce faire !